Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cote d'Ivoire et Présidences...

La Succession des pouvoirs politiques...

18 Septembre 2006 , Rédigé par Bamba Athanaz Publié dans #Situation politique



 
Principe de succession des pouvoirs politiques
 
La succession des pouvoirs politiques n'est que l'enchaînement des matérialisations de ces cycles autonomes immuables. Ils mettent en scène des dirigeants politiques qui sont, soit intraitables dans leur volonté farouche d'exploiter les gouvernés avec une cruauté inimaginable, soit des hommes qui ne cherchent qu'à trouver le respect d'eux-mêmes et le sens de l'amour, contre ou avec les populations qui expriment ou non leur souveraineté. C'est à partir de cet instant que la cohabitation gouvernants - gouvernés exprime sa nature positive lorsque les intelligences et les consciences constructives foisonnent autour de leurs aspirations communes, non sans heurts. Dans le cas inverse où des gouvernants confisquent ostensiblement la souveraineté des populations qui la réclament activement, ce sont alors l'effusion de sang, la destruction, des scénarios dévalorisant la dignité humaine qui expriment la bêtise humaine. Et plutôt que d'organiser le chaos de leur cadre d'existence, ils en rajoutent en l'activant.
 

Les effets de la lecture historique sont comparables à ceux que produit un voyage à l'étranger ou une excursion touristique. L'étudiant, tout comme le touriste, est transporté dans d'autres sociétés. Il découvre de nouvelles modes et de nouveaux modes d'expression. Son esprit s'élargit par la contemplation de larges diversités de lois coutumières, constitutionnelles, morales et d'institutions sociales. Mais les hommes voyageront loin et reviendront avec des esprits aussi contractés que s'ils n'avaient jamais quitté la place du marché de leur ville natale. De cette même façon, les hommes connaîtront les dates de beaucoup de grandes batailles et les généalogies de beaucoup de maisons royales et, jamais, ils ne deviendront sages.

 
Jamais ils ne deviendront sages pour comprendre avec l'expérience d'autrui ou par anticipation qu'après la guerre, il n'y a ni vainqueurs ni vaincus, mais il n'y a que des morts, des âmes meurtries et inconsolables, des veuves, des orphelins, des ruines...
Il n'y a pas que ceux qui n'étudient pas l'histoire qui sont obligés de la répéter ; car les hommes sont toujours tentés de vivre les expériences par eux-mêmes, sans tenir réellement compte de celles de leurs prédécesseurs ou des autres.
 
Les chefs-d'oeuvre du Démiurge forment un tout indissociable. Les faits et les événements, relatifs aux différents pouvoirs et à leur succession, constituent essentiellement des signes ou des phénomènes sensibles associés à d'autres phénomènes qui sont destinés à expliquer les premiers. C'est en cela que le catalogue des signes a donné la description des tendances générales des neuf types de pouvoirs (voir pp...). Leur ordre de succession donne la faculté de faire des diagnostics de l'exercice des pouvoirs actuels et aussi de faire des pronostics sur l'exercice des pouvoirs à venir. Et ce, pour expliquer rationnellement ou pour révéler des directives précises, un plan défini, une intention claire.
 
Tableau des signes descriptifs des pouvoirs
 
PRINCIPAUX SIGNES OU PHENOMENES
PHENOMENES ASSOCIES OU EXPLICATIFS
DIRECTIVES PRECISES,
PLAN DEFINI, INTENTION
Pouvoir 1 : Expression de la volonté de s'assumer. Autorité, commandement, action individuelle.
Maîtrise, dynamisme, volonté d'entreprendre, volonté de faire respecter des règles, condescendance...
Inculquer aux gouvernés la capacité de s'assumer eux-mêmes; cultiver l'esprit d'entreprise.
Attention à l'autoritarisme.
Pouvoir 2 : Art oratoire (art de la négociation). Dualité : conjonction, collaboration ou séparation.
Finesse dans les rapports, facilité d'accord, destruction des acquis, brusque rupture par des positions tranchées...
Quête d'équilibre par la culture de l'esprit associatif et de complémentarité.
Attention à la tendance séparatrice, fracture sociale en puissance, extrémisme.
Pouvoir 3 : Art de la parole (discours) Communication : sens des relations, ouverture par le dialogue.
Liberté d'opinion, échange d'idées dans un dialogue franc, excès d'ouverture, influençabilité, crise d'orgueil...
Liberté d'expression, culture des relations (fraternité transculturelle).
Attention au manque de détermination, embarras d'idées.
Pouvoir 4 : Volonté de construire concrètement. Travail, épreuves, défi, privation.
Organisation pratique, justice, travail constructif, protectionnisme, rigidité des principes, privations imposées, problèmes d'unanimité...
Conformisme, formalisme, protection des valeurs fondamentales.
Attention au régime de fer, inflexibilité, lenteur de décision, frictions entre gouvernants et gouvernés, radicalisme.
Pouvoir 5 : Volonté de se libérer d'un joug. Libération, mutation, combativité, signe du sang.
Tendance conquérante, domination de l'adversaire, progression, liberté d'action, irrégularité, autocratie, affrontements sanglants...
Libération d'une phase de privation. Inculcation de l'esprit de combativité.
Attention aux règlements de compte, effusion de sang.
Pouvoir 6 : Retour au calme. Apaisement, quête d'harmonie, de quiétude sociale responsabilité communautaire.
Création d'un climat de bon voisinage tendant à la paix, tendance à la créativité, pouvoir de la femme, engagements excessifs, accumulation des charges...
Amélioration du niveau de vie social, responsabilité sociale, goût de l'art (pour adoucir les moeurs). Attention aux vices sexuels, corruption, indécision, embarras de choix.
 
 
Le contenu du tableau ci-dessus (incomplet) fait l’état des principaux signes, des phénomènes explicatifs associés et des plans définis relatifs aux différents pouvoirs.
 
Lire l'article Sortir la Côte d'Ivoire de la crise... pour compléter la compréhension. 
 
 

 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article