Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cote d'Ivoire et Présidences...

Provoquer le chaos

27 Septembre 2006 , Rédigé par Bamba Athanaz Publié dans #www.negropoliticus

 
Le prolongement du mandat du principal gouvernant du "Pouvoir 4" ne fait que retarder les échéances et prépare à l’amplification d’événements malheureux quand ils se déclencheront. L’idéal partisan ou les motifs personnels ne constituent que des ingrédients qui confortent certaines convictions illusoires en attendant de subir la grande désillusion de tous les groupes d’intérêt qui s’amoncellent autour de ce régime.
Si éventuellement de le président Gbagbo reconduit sa présidence, de façon invariable, l’étape du passage au pouvoir suivant ne sera que retardée pour un peu plus de 5 ans. Durée pendant laquelle il aura à endurer les mêmes pressions de sa présidence actuelle jusqu’aux prochaines présidentielles, probablement, où il sera remplacé par un autre. Dans ce cas typique de la vie politique de la Côte d’Ivoire, il est à craindre l’installation du prochain pouvoir par élection, eu égard au contexte d’instabilité et de fébrilité politiques. La conduite dudit pouvoir dépendra de personnalité du principal tenant et de ses motivations personnelles et partisanes.
 
Avec sa tendance conquérante ou belliqueuse, le "Pouvoir 5" suscite ou prend part à des conflits ouverts, bien que mettant un terme à cycle de privation et de limitation. Selon sa force d’action et le profil de son principal tenant, il brise (ou tente de le faire) tout joug ou toute dissidence au niveau local pour engendrer une émancipation ou garantir la liberté d’action. Cette tendance expansionniste peut l’entraîner hors du territoire national pour défendre certains intérêts en jeu. En politique intérieure et extérieure, le système a pour priorités, la suppression de restrictions dans des secteurs importants de l’activité économique, le principe d’expansion (économique, militaire, diplomatique...), la réduction de toutes positions de dissidence.
 
La Ve République de France se conduit sous la bannière de ce pouvoir depuis le Général de Gaulle (juin 1958 – 27 avril 1969, démission) en passant par Georges Pompidou (juin 1969 – 2 avril 1974, date de décès), Valéry Giscard d’Estaing (mai 1974 – mai 1981), François Mitterrand (mai 1981, réélu en 1988 – mai 1995) jusqu’à Jacques Chirac (mai 1995 - ). La présidence de Chirac véhicule beaucoup plus que celles de ses prédécesseurs la tendance d’expansionnisme et d’interventionnisme. Mais pour des pays faibles qui ont des antécédents de conflits internes ou d’instabilité sociopolitique, ce pouvoir a toutes les chances de rimer avec chaos et règlements de compte.
Les présidences américaines ci-après illustrent fort bien l’essence du "Pouvoir 5".
 

 
Les présidences américaines véhiculant l'essence de de type de pouvoir:
            JAMES MONROE (5e président des USA)
FRANKLIN PIERCE (14e président des USA)
BENJAMIN HARRISON (23e président des USA)
FRANKLIN DELANO ROOSEVELT (32e président des USA)
GEORGE HERBERT WALKER BUSH (41e président des USA)
 
 
Article associé suivant: Sortir de la crise 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article