Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cote d'Ivoire et Présidences...

STEPHEN GROOVER CLEAVELAND (1)

27 Septembre 2006 , Rédigé par Bamba Athanaz Publié dans #USA-présidents

Dans la vie politique de son parti, Cleveland est à trois reprises candidat à la présidence. Il est vainqueur en 1884 contre un candidat au passé financier douteux. Il sera ensuite battu par Harrison en 1888 mais sera le vainqueur face au même candidat en 1892.
 
Il est le seul a avoir été élu pour deux termes non consécutifs de 1885 à 1889 en tant que 22e et de 1893 à 1897.en tant que 24e président des États-Unis d'Amérique. Grover Cleveland se considère comme un arbitre face aux abus de pouvoir du Congrès. Ce qui l’amène à opposer son veto à 414 lois votées par ce dernier (le Congrès) rien que pendant son premier mandat.
 
Le 4 mars 1885: Grover Cleveland est investi 22e président des États-Unis d’Amérique.
 
Le 28 octobre 1886, le président Grover Cleveland inaugura à New York la Liberté éclairant le monde, statue monumentale du sculpteur Auguste Bartholdi, offerte par le gouvernement français aux États-Unis pour commémorer les cent ans de son indépendance.
 
Entre 1886 et 1887, on dénombre quelque 3 000 grèves aux États-Unis
 
En politique intérieure, Cleveland est partisan de la non-intervention de l’État fédéral. Ce qui l’amène à s’opposer au Congrès dont les lois lui semble favoriser tel ou tel groupe d’intérêt. C’est ainsi qu’au cours de son premier mandat il opposera son veto à 414 lois votées. Sa politique est fermement opposée à toute subvention destinée à un groupe particulier. En opposant son veto à une loi permettant de distribuer des semences à des fermiers texans frappés par la sécheresse, il écrit : « l'aide fédérale, dans ce cas, encourage les gens à compter sur le Gouvernement au détriment du maintien de leur force de caractère... »
Il utilise aussi son droit de veto à l'encontre de droits à pension pour les anciens combattants de la Guerre de Sécession dont il juge les requêtes frauduleuses ainsi d'ailleurs qu'à l'encontre de droits à pension pour les militaires blessés hors service.
Il se bat contre les compagnies ferroviaires au sujet des terres qui leur sont attribuées par le Gouvernement et les force à rendre 328 000 km². Il signe la première loi réglementant le commerce entre États, la première loi fédérale s'appliquant aux compagnies ferroviaires.
 
En décembre 1887, Grover Cleveland propose au Congrès la réduction des droits de douane. On lui réplique que c'est un cadeau qu'il fait au Parti républicain pour la campagne électorale de 1888. Sa réponse : « A quoi cela sert il d'être élu ou réélu si vous n'avez pas d'opinion ? ». G. Cleveland sera battu, au vote des Grands électeurs, par Benjamin Harrison alors qu'il détient la majorité du vote populaire.
 

 

 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article