Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cote d'Ivoire et Présidences...

Pouvoir 4 : autres exemples évoqués

27 Septembre 2006 , Rédigé par Bamba Athanaz Publié dans #Divers

 
- Dans la Bible (1 Rois 15:6): "Roboam a sans cesse été en guerre contre Jéroboam." (Lire le livre des Rois)
- Dans l’histoire récente de la France, la IVe République est le régime politique de la France de 1946 à 1958. Ce régime laissa le souvenir d’une période marquée par les divisions et une instabilité ministérielle chronique. Mais le réexamen de son bilan fait apparaître des réalisations importantes : la reconstruction d’un pays dévasté par quatre années de guerre, un essor économique sans précédent, la fondation de l’Europe communautaire, la gestion de la majeure partie de la décolonisation et, en matière de politique intérieure, l’accès du droit de vote aux femmes.
 
Au Bénin, dans les années quatre-vingt, tandis que la situation économique se dégradait graduellement, la répression antidémocratique se durcissait. Alors, le gouvernement de transition mis en place en 1990, suscita le retour de la démocratie et du multipartisme dans le pays. À l’élection présidentielle de mars 1991, Nicéphore Soglo (Premier ministre) battit Kérékou. Pour avoir la faveur les pouvoirs traditionnels, Soglo rétablit le vaudou interdit par Kérékou et fit du 10 janvier de chaque année la Journée nationale du vaudou. Les mesures économiques drastiques exigées par le FMI (ajustement structurels et la compression des dépenses publiques…) réactivent le mécontentement général. Ce qui lui fait perdre sa majorité au sein de l’Assemblée législative. Accusé de népotisme par ses adversaires, le président Soglo perd le fauteuil présidentiel le 17 mars 1996 face à Mathieu Kérékou réélu à nouveau..
 
La Voie des urnes 
 
La voie des urnes est la seule qui puisse sortir la Côte d’Ivoire de son impasse politique. Si à l’issue des prochaines présidentielles, sans transition, le président sort vainqueur, rien ne sera véritablement changé au contexte politique. Les aspects de la conduite de ce pouvoir resteront les mêmes que ceux du pouvoir du mandat présidentiel qu’il exerce actuellement en tant que quatrième président de la république de Côte d’Ivoire sans discontinuer. Cependant des différences pourront être sensibles à des niveaux inférieurs.

 
 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article