Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cote d'Ivoire et Présidences...

GEORGE HERBERT WALKER BUSH

27 Septembre 2006 , Rédigé par Bamba Athanaz Publié dans #USA-présidents

George Herbert Walker Bush (ou George Bush, le père) participe à la Seconde Guerre mondiale en tant  que le plus jeune pilote de l'aéronavale dans le Pacifique. Diplômé en économie il fonde au Texas une compagnie pétrolière.
 
Membre du parti républicain, George Herbert Walker Bush, plus couramment appelé George Bush. Son parcours politique comporte les chapitres suivants : élection en 1966 à la Chambre des représentants ; réélection en 1968 ; démission en 1970 pour essuyer un échec en se présentant au Sénat ; représentant des USA à l’ONU en 1971 sur l’ordre du Présidant Richard Nixon ; élection à la présidence du parti républicain en 1973 ; nomination à la direction du bureau de liaison des États-Unis en Chine de 1974 à 1975 (avant le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays) ; direction de la CIA (Central Intelligence Agency) de 1976 à 1977… Le parti républicain préféra la candidature de Ronald Reagan pour l'élection présidentielle de 1980 à la sienne. Ensemble, ils forment une liste commune, et George Bush, le père devient vice-président de Ronald Reagan de 1981 à 1989.
 
George Herbert Walker Bush devient le 41e président des Etats-Unis entre 1989 et 1993. Sous sa présidence, son interventionnisme affirme la position de force et de domination des Etats-Unis : assistance économique à la Tchécoslovaquie, à la Hongrie et à la Pologne (après l’effondrement du bloc communiste en Europe de l'Est) ; soutien à la réunification de l'Allemagne ; rencontre et négociations avec Mikhaïl Gorbatchev comme son prédécesseur Reagan sur l’arrêt de la production des armes chimiques, la réduction, de moitié, du nombre de missiles à longue portée et la limitation des forces conventionnelles en Europe...
 
Bush s’est assez illustré par d’autres actions interventionnistes, telles que l'envoi de troupes américaines au Panamá (fin 1989) pour évincer du pouvoir le général Manuel Noriega ; la coalition contre l'Irak, après que les forces irakiennes eurent envahi le Koweït en août 1990.
 
L'opération Tempête du désert débute dans la nuit du 16 au 17 janvier 1991 avec pour but de prévenir l'invasion de l'Arabie saoudite. Ainsi commence la première guerre du Golfe contre l'Irak en 1991, dans une vaste opération menée sous l'égide de l'ONU. Après un mois de bombardements intenses, l'offensive terrestre ne dure que quelques jours et des centaines de milliers de soldats irakiens sont faits prisonniers.
La victoire de la coalition dans la guerre du Golfe accroît la popularité de George Bush dans son pays ; mais on lui reprochera plus tard de n'avoir pas destitué Saddam Hussein, ce à quoi il répondra que l'invasion de l'Irak « aurait eu un coût humain et financier incalculable ».
 
George Bush réussit à ouvrir, le 30 octobre 1991, la première conférence de paix pour le Proche-Orient.
 
En 1992, dans le but de secourir la population somalienne, victime de guerre et la famine, et pour tenter de restaurer la paix en les troupes américaines interviennent dans la corne de l’Afrique. Mais face à l'hostilité de clans rivaux somaliens les troupes américaines se retirent progressivement en mars 1994.
 
Les électeurs américains, cependant, sanctionnèrent l'échec de la politique économique de George Bush, qui n'était pas parvenu à enrayer la récession, le chômage et le déficit budgétaire n'ayant pas été réduits. Il fut battu par le candidat démocrate Bill Clinton.
 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article